J14- Comment j’ai financé mon défi avec Vinted

Ce grand défi Green est pour moi l’occasion de vous parler des applications qui facilitent mon challenge.  Alors après Yuka (issu du précédent article), je vous présente ici mon utilisation de Vinted ! Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas encore cette application, elle est devenue incontournable.

 

Pourquoi un article sur le budget?

Je ne souhaitais pas entrer dans des considérations financières en lançant ce défi Green, mais comme la vie est faite ”d’heureux hasards”, je revoie ma position. Lors d’une récente conversation autour de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), j’ai pu entendre ce qui suit : “J’ai des convictions mais pas le budget! Consommer autrement ça coûte cher.” Ggrrr… On peut appeler cela une croyance, une objection, un frein, une excuse… Comme vous voulez. Mais pour ma part, je ne peux pas m’arrêter au premier obstacle sans essayer de trouver une solution pour le contourner. Alors tant pis, au risque que mon propos ne plaise pas à certain.e.s, je vous livre ma vision à ce sujet.

Ne pensez-vous pas que lorsque l’on veut VRAIMENT quelque chose, on peut trouver des solutions? J’insiste sur « vraiment” car la motivation est essentielle.  Je pars du principe que si on n’en trouve pas, c’est peut-être qu’on n’en a tout simplement pas autant envie que cela finalement? Ou qu’un autre frein (conscient ou pas) nous empêche peut-être d’atteindre cet objectif?

En tout cas, c’est mon point de vue. Et j’aurais un maximum d’exemples à vous citer. Lorsque je vois toutes ces personnes autour de moi : redoubler de créativité pour financer leur participation à des raids solidaires, lever des fonds pour leur entreprise, améliorer leur niveau de vie en pratiquant la location courte durée, les ventes à domicile, des heures de cours à domicile, livraison de journaux…

J’ai tendance à être optimiste et me dire qu’il existe toujours des solutions lorsque l’on veut VRAIMENT atteindre un objectif.  Certes, cela demande des efforts, du temps, des concessions très certainement. Mais j’imagine la satisfaction encore plus grande!  Quelle fierté de déployer autant d’efforts pour atteindre son objectif personnel.

Selon une étude Green Flex (2017), le coût financier reste le principal obstacle au changement pour 49,2% des personnes interrogées. Avec cet article, je souhaite donc lever un des premiers freins pour ne pas consommer autrement les produits cosmétiques. J’aimerais couper court au frein “ Je n’ai pas le budget”.

Parce que la preuve par l’exemple me paraît être un bon début, je vous explique dans cet article comment j’ai pu financer le renouvellement de mes cosmétiques Green!

 

Vinted et défi Green cosmétiques… Quel rapport?

Pour financer les cosmétiques qui allaient intégrer ma salle de bain, je souhaitais y mettre du sens, et le faire de manière réfléchie; sans dépenser plus d’argent.  Je n’ai pas mis longtemps à réaliser que la solution se trouvait dans mon dressing! Si vous ne me connaissez pas encore bien : optimiste certes… mais aussi réaliste et férue de vêtements Winking smile). C’est à ce moment-là que j’ai pensé à Vinted! Cette application est devenue incontournable pour contribuer au prolongement de la durée de vie d’un bien! Vinted permet d’acheter et vendre des vêtements, bijoux, accessoires et produits de beauté de seconde-main entre particuliers.

J’allais donc me permettre de consommer autrement, en mettant en place une solution cohérente avec mon envie de prendre soin de moi et des autres, de manière solidaire et responsable.

Comment sélectionner les articles?

Dans un premier temps, j’ai fait le tour de mon dressing et considéré les vêtements qui ne me mettaient pas en joie! Ces vêtements qui ne sont pas usés mais qui vous plombent votre énergie positive. C’est super important ce point-là, je vous en reparle dans un futur article. Si vous souhaitez un exemple, ce peut être un vêtement qui ne vous correspond plus en terme de style, taille, couleur, de matière…

La question à se poser est la suivante: Est-ce que j’ai du plaisir à porter ce vêtement? Ai-je un sentiment agréable lors ce que je le porte, ou que je le vois dans mon dressing? Si la réponse est non, ma philosophie est de dire: “Mieux vaut faire plaisir à quelqu’un qui aura vraiment plaisir à porter ces vêtements, plutôt que de les conserver pour se donner bonne conscience.”

Deuxième argument si vous avez du mal à passer à l’action et vous défaire de ces vêtements, sacs ou chaussures que vous ne portez plus : Ils prennent de la place inutilement! Or, souvenez-vous… Pour désencombrer son esprit, commençons par désencombrer l’espace qui nous entoure.

Les bonnes pratiques

Pour bien vendre mes articles sur Vinted, je me suis dis qu’il fallait mettre tous les atouts de mon côté.  Je vous fais part des critères que je me suis imposée :

  • Prendre des photos de qualité, avec un joli fond, une belle lumière et le vêtement à son avantage (visible sous plusieurs angles, propre et non froissé)
  • Décrire le produit avec la plus grande sincérité, ne pas chercher à survendre l’article pour ne pas décevoir l’acheteuse.
  • Fixer des prix accessibles
  • Envoyer un message de remerciement pour confirmer la commande, cela rassure en plus de faire plaisir!
  • Préparer des colis tels que j’aimerais les recevoir d’une belle boutique (article bien protégé dans un emballage solide, un petit mot de remerciement manuscrit, ou conseils d’entretien pour prolonger la vie de l’article)
  • Expédier rapidement les articles, idéalement le jour même. Bah oui, lorsque je commande un produit, j’aime le recevoir au plus vite!

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes surprises avec Vinted!

  • La rapidité des ventes

3h00 après la mise en ligne d’une dizaine d’articles (vêtements, sacs et  chaussures), 5 articles étaient déjà vendus! J’espérais fortement que cette vente fonctionne mais le résultat était au-delà de mes attentes!  En moins de deux semaines, 11 articles vendus et 96 euros de gains! Ces ventes dépassaient le budget que je m’étais fixé, à moi d’en faire bon usage.

  • La joie de préparer mes colis

Je n’imaginais pas à quel point j’allais prendre du plaisir à préparer mes colis, envoyer mes petits mots aux acheteuses… La cagnotte augmentait c’était top. Mais je tirais cette joie du lien que je créais avec ces personnes grâce à mes articles qui, rappelons-le, ne me procuraient pourtant plus de plaisir. Winking smile

  • Bénéfice Green supplémentaire

Mes emballages cartons, boîtes à chaussures trouvaient eux aussi une seconde vie!  Ils n’étaient plus destinés au tri sélectif, leur vie était prolongée… Une manière simple et efficace de désencombrer l’espace!

 

Ce qu’il faut retenir:

  • Voir au-delà du coût d’acquisition

Il y a bien évidemment des produits Green dont le coût d’acquisition se trouve plus élevé, j’en ai moi-même fait l’expérience.  Mais j’ai aussi pu remarquer que leur durée d’utilisation se trouvait allongée. Citons en exemple les produits rigides (huile de coco, dentifrices, savons…) contrairement aux produits liquides dont la consistance écourte la durée d’utilisation, et induit un renouvellement plus rapide.

  • Acheter moins, acheter mieux

Se recentrer sur l’essentiel, ce dont vous avez VRAIMENT besoin. Il vaut peut-être mieux recentrer notre consommation sur certains produits, plutôt que sur quantité de produits potentiellement nocifs.

  • On  a tous et tout à y gagner!

La seconde-main permet de financer ses achats et de contribuer au prolongement de la durée de vie des articles, recréer du lien social, faire profiter d’autres personnes, limiter les déchets… Alors allons-y!

Merci d’avoir lu cet article! Poursuivons la discussion, êtes-vous adepte du seconde-main pour vos achats ou ventes de vos cosmétiques et vêtements?

Vous pouvez vous inscrire à la Newsletter sur la page d’accueil pour bénéficier d’infos et bons plans supplémentaires. 

 

Je partage!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    9
    Partages
  •   
  • 9
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ludivine Poli

Passionnée par le rayonnement des individus et les relations interpersonnelles, je mets mon expertise au service des particuliers et des entreprises.

Membre de l' AFIPP - consultante CFC Groupe

Contact

Les Alizés 1,
10 rue de la Maison Neuve
35400 Saint-Malo

Restons connectés